L’activité physique peut avoir un impact sur bon nombre de symptômes de la SEP. Tout le monde, peu importe ses capacités, devrait essayer de rester actif. Parlez-en aux professionnels de santé qui vous suivent afin de trouver une routine adaptée à vos capacités.

Qu’est-ce qu’on entend par activité physique ?
Une activité physique fait référence à tout mouvement corporel nécessitant de l’énergie et de la force. Faire le tour du pâté de maisons est par exemple considéré comme étant une activité physique, au même titre qu’une partie de tennis. Même chose pour vos exercices matinaux de yoga. Même le jardinage, la cuisine ou les tâches ménagères sont considérés comme une activité physique.

L’exercice physique ne convient cependant pas systématiquement à tout le monde, chacun ayant ses propres limites et objectifs. Discutez-en avec votre médecin ou votre ergothérapeute afin de déterminer avec lui quel type d’activité est la plus adaptée à votre situation.

Les bénéfices d’une activité physique

  • Une meilleure mobilité

Etre actif, vous permet de gagner en force musculaire, de travailler sur votre souplesse, votre coordination et votre endurance. Au fil du temps, vous arriverez à réduire la spasticité et l’atrophie musculaire tout en améliorant votre équilibre et votre posture. Ceci est particulièrement vrai avec les exercices musculaires comme la marche, le jogging, la dance ou le tennis.

  • Une sensation de bonheur

Plusieurs études ont montré que l’exercice physique permettait de relâcher des molécules du « plaisir », appelées endorphines, responsables d’une sensation de bonheur et de la diminution du stress.

  • Une augmentation des capacités cognitives

Une étude a montré que l’exercice physique permet de relâcher certaines molécules dans le cerveau, connues comme étant des facteurs de croissance, responsables de la maturation des neurones et du développement de nouvelles connections. Cela se traduit par une amélioration de la fonction cérébrale susceptible de ralentir le déclin cognitif engendré par la SEP.6

  • Une réduction de divers symptômes de la SEP

SEP ou pas SEP, la pratique d’une activité physique est bénéfique pour chacun ! Un exercice physique régulier peut améliorer votre fonction respiratoire ainsi que votre sommeil.

Retenez que le constat des effets bénéfiques d’un exercice prend du temps. Il faut écouter son corps, être patient et ne pas exagérer. Il faut plutôt opter pour un exercice modéré, mais régulier. Si vous êtes fatigué, même plusieurs heures après la fin de l’exercice, réduisez l’intensité ou la durée de votre activité.

A ce jour, aucune étude n’a démontré que l’exercice pouvait réduire la progression de la SEP. Il ne doit donc en aucun cas être considéré comme une alternative à la prise d’un traitement scientifiquement validé pour la SEP.

Auteur de l’article : Olivia Miossec
Master de Sciences

Bibliographie

  1. Adamson, B. C., Ensari, I., & Motl, R. W. Effect of exercise on depressive symptoms in adults with neurologic disorders: a systematic review and meta-analysis. Archives of phys-ical medicine and rehabilitation. 2015; 96(7): 1329-1338.

  2. Motl, R. W., & Pilutti, L. A. The benefits of exercise training in multiple sclerosis. Nature Reviews Neurology. 2012; 8(9): 487-497. Available from: https://www.nature.com/

  3. MS Society [Internet]. Exercise [Cited 18 October 2017]. Available from: https://www.mssociety.org.uk/

  4. National Multiple Sclerosis Society [Internet]. Benefits of an exercise program [Cited 18 October 2017].
    Available from: https://www.nationalmssociety.org/

  5. National Multiple Sclerosis Society [Internet]. Exercise [Cited 18 October 2017]. Available from: https://www.nationalmssociety.org/

  6. Gold SM, Schulz KH, Hartmann S, et al. Basal serum levels and reactivity of nerve growth factor and brain-derived neurotrophic factor to standardized acute exercise in multiple sclerosis and controls. Journal of Neuroimmunology 2003; 138:99-105. Available from: https://www.sciencedirect.com

  7. Cdc.gov. (2018). Physical Activity and Health / Physical Activity / CDC. [online] Available at: https://www.cdc.gov/ [Accessed 31 Jan. 2018].

  8. Harber, V. J., & Sutton, J. R. Endorphins and exercise. Sports Medicine. 1984; 1(2), 154-171.