L’activité physique est bénéfique pour chacun d’entre nous. Si vous recherchez un sport doux et facilement adaptable à vos capacités, le yoga pourrait bien être celui qu’il vous faut. Le yoga pourrait contribuer à votre bien-être global et vous aider à mieux gérer certains de vos symptômes.

Voici quelques-uns des bénéfices que peut procurer le yoga :

1. Relaxation
Vivre avec la SEP peut parfois être stressant. Certaines techniques de respiration et de méditation utilisées dans la pratique du yoga visent à vous aider à vous concentrer sur le présent et à vider votre esprit des pensées et des soucis. Avec le temps, en pratiquant le yoga, vous pourriez apprendre à éviter les pensées stressantes récurrentes, et par conséquent à vous sentir plus relaxé.

2. Energie
Certaines personnes pratiquant le yoga disent se sentir plus énergiques et moins fatiguées. Même si ce domaine est peu étudié, quelques études montrent que le yoga pourrait réduire la fatigue chez les personnes atteintes de maladies chroniques. En ce qui concerne la SEP, certaines études rapportent un effet positif du yoga sur la fatigue, d’autres études n’ont trouvé que peu ou pas d’effet. N’oubliez pas que la SEP est propre à chacun et il est essentiel de pratiquer une activité physique qui vous plait et adaptée aux difficultés rencontrées du fait de la maladie

3. Condition physique
Le yoga aide à améliorer et renforcer votre équilibre, votre force et votre souplesse. Il pourrait être bénéfique vis-à-vis de certains symptômes, comme la raideur et les tensions musculaires.

4. Innocuité
L’un des aspects intéressants du yoga est la multitude de techniques qu’il est possible d’essayer, chacune avec différents niveaux d’intensité. La pratique du yoga peut également s’adapter à vos besoins spécifiques, ce qui limite encore le risque de blessures. Si votre niveau de handicap ne le permet pas ou que vous n’êtes pas à l’aise pour réaliser des mouvements au sol, il est possible d’adapter les mouvements pour les réaliser assis ou même sur un lit.

Ces éléments ne représentent que quelques-uns des bénéfices potentiels du yoga. Même si cela vaut certainement le coup d’essayer, n’oubliez pas de parler à votre médecin avant de commencer une quelconque activité physique. Il pourra vous aider à adapter au mieux vos entraînements à vos besoins et à votre condition physique.

Auteur de l’article : Michelle Wilson
Master of Science
Traducteur : Estelle DENIAUD BOUET

Bibliographie

  1. Oken, B. S., Zajdel, D., Kishiyama, S., Flegal, K., Dehen, C., Haas, M., … & Leyva, J. (2006). Randomized, controlled, six-month trial of yoga in healthy seniors: effects on cognition and quality of life. Alternative therapies in health and medicine, 12(1), 40.

  2. Evidence based complement alternative medicine [online journal]. Effects of Yoga on Mental and Physical Health: A Short Summary of Reviews. Bussing et al. 2012. doi: 10.1155/2012/165410

  3. Oken, B. S., Kishiyama, S., Zajdel, D., Bourdette, D., Carlsen, J., Haas, M., … & Mass, M. (2004). Randomized controlled trial of yoga and exercise in multiple sclerosis. Neurology, 62(11), 2058-2064.

  4. Velikonja, O., Čurić, K., Ožura, A., & Jazbec, S. Š. (2010). Influence of sports climbing and yoga on spasticity, cognitive function, mood and fatigue in patients with multiple sclerosis. Clinical neurology and neurosurgery, 112(7), 597-601.

  5. Cramer, H., Lauche, R., Azizi, H., Dobos, G., & Langhorst, J. (2014). Yoga for multiple sclerosis: a systematic review and meta-analysis. PLoS One, 9(11), e112414.