Quelquefois, les symptômes physiques de la SEP ne représentent pas le principal challenge. Ce que nous appelons souvent les symptômes tertiaires sont les conséquences sociales, psychologiques et professionnelles de la SEP. Parmi ces symptômes, ceux qui sont le plus susceptible de toucher une personne atteinte de SEP sont la dépression, l’anxiété et les troubles émotionnels.
Il est important de se rappeler qu’il est possible d’agir pour réduire l’impact de ces symptômes. Si vous pensez ressentir l’un de ces symptômes, pensez à en parler avec votre médecin ou l’équipe médicale.
Dans cet article, figurent quelques exemples de symptômes tertiaires, pouvant apparaître au cours de la SEP. Pour plus d’informations sur chacun d’entre eux, suivez le lien qui vous renvoie vers l’article correspondant.

L’anxiété
L’anxiété peut elle-même se manifester de plusieurs manières. Vous pouvez avoir un sentiment général de nervosité ou de malaise, ou encore vous pouvez rencontrer des problèmes pour dormir la nuit. Vous pouvez également ressentir des symptômes physiques comme une crise de panique, une transpiration ou des tremblements. Cet article vous en dira plus sur l’anxiété et vous fournira quelques astuces pour vous aider à la garder sous contrôle.

La dépression
La majorité des personnes voient la dépression comme un sentiment de tristesse, mais elle peut aussi être à l’origine d’un manque de motivation, de fatigue et de désintérêt pour des choses habituellement intéressantes. Il est important de discuter avec l’équipe médicale, si vous pensez faire une dépression, en particulier si vos symptômes dépressifs durent depuis plus de deux semaines. Pour plus d’informations sur les symptômes et les traitements de la dépression, consultez cet article.

Autres troubles émotionnels
Il est normal de ressentir des changements d’humeur, surtout lorsqu’on est confronté à un challenge aussi difficile que celui de la SEP. Si vous trouvez que ces changements sont trop intenses et qu’ils deviennent difficiles à vivre, n’hésitez pas à en parler à l’équipe médicale. Cet article évoque quelques-unes des émotions que vous pouvez ressentir. Il a pour but de vous aider à mieux comprendre ces émotions et de vous fournir quelques astuces pour mieux les gérer. Il est important d’avoir une approche globale de votre prise en charge tout au long de votre SEP. Même si un symptôme ressenti ne peut pas être facilement observé ou mesuré, il peut néanmoins impacter votre vie et votre bien-être. Quoi qu’il vous arrive, pensez à le partager avec vos amis, votre famille et l’équipe médicale.

Auteur de l’article : Michelle Wilson
Master of Science
Traducteur : Estelle DENIAUD BOUET